Appels à projets et candidatures

Détail de l'appel

Programme "Doctorat International" / Appel à candidatures « Mobilité, internationalisation des études doctorales » 2018
publié le 08 décembre 2017

Le présent appel s’adresse aux doctorants inscrits dans l’une des 9 écoles doctorales de Bordeaux sans condition de nationalité.
Sont soutenues des mobilités « sortantes » en cours de thèse d’une durée de 3 à 9 mois (non fractionnable) correspondant à un séjour prévu entre le 1er juillet 2018 et le 31 août 2019. 

    Par mobilité « sortante » est entendu un séjour à l’étranger.  Le projet de mobilité doit se réaliser à l’international en partenariat avec une université étrangère, en cohérence avec le projet doctoral et le parcours professionnel envisagé. Il doit faire état d’une intégration forte dans l’équipe d’accueil, et présenter des perspectives de collaboration scientifique entre les deux équipes encadrant le doctorant au delà du projet de thèse.


Modalités

Éligibilité : 

Peuvent présenter un projet :

(1)   les doctorants primo-mobiles dont le projet ne figure initialement pas dans un cadre prédestiné à la mobilité

(2)   les doctorants en cotutelle ou codirection dont ceux recrutés sur l'appel "Thèses internationales" du Programme Doctorat International 2017 (une seule fois pendant le doctorat).

Le candidat doit obligatoirement :

  • Être régulièrement inscrit en doctorat dans une des écoles doctorales de Bordeaux (au moment du dépôt de la candidature et durant la mobilité) ;
  • Attester d’un financement principal (salaire) couvrant la durée totale du doctorat ;
  • Être en situation de mobilité sortante entre le 1er juillet 2018 et le 31 août 2019 dans le cadre d’un partenariat avec une université étrangère formalisé et en lien direct avec l’objectif scientifique du projet de doctorat et professionnel du candidat ;
  • Obtenir l’autorisation d'accès au laboratoire (le cas échéant, il est de la responsabilité du candidat de vérifier les conditions d’entrée et pour l'obtention du permis de séjour /d'une autorisation de travail dans le pays d’accueil)
  • Le cas échéant, présenter les démarches en vue de l’obtention d’un financement complémentaire pour un projet s’inscrivant dans un cadre prédestiné à la mobilité (cotutelle, codirection).


Conditions particulières :

  • Un doctorant sous contrat doctoral idEx ne peut faire une demande de bourse qu'une seule fois au cours de son doctorat.
  • Un doctorant ayant déjà déposé un projet lors d'un précédent appel et qui n'aurait pas été retenu, peut redéposer son dossier 1 fois, sous condition d'améliorations
  • Un doctorant déjà bénéficiaire d’une bourse de mobilité IdEx/LabEx pour un même projet de mobilité ne peut pas déposer de dossier dans le cadre du présent appel.
Ne sont pas éligibles :

  • Les mobilités dites "retour" vers le pays d'origine (de nationalité du doctorant)
  • Les projets de mobilité se limitant à la conduite d’études terrain,  de recherches bibliographiques ou à la phase finale de rédaction de la thèse.

Sélection :

Les candidatures sont évaluées par le comité de sélection du programme mis en œuvre par le Collège des écoles doctorales de l’Université de Bordeaux élargi (c’est à dire en forme associant l’université Bordeaux Montaigne) après avis des écoles doctorales (proposition de classements à l’appui). Le comité de sélection établit ainsi l'interclassement, et propose une liste des bénéficiaires à la validation du Conseil de gestion de l’IdEx Bordeaux.

Les candidatures incomplètes ou ne répondant pas aux critères d’éligibilité ne seront pas évaluées.


Modalités de financement :

L’aide à la mobilité comprend une aide pour le séjour de l’ordre de 500 euros mensuels sur la durée accordée, et un forfait voyage calculé selon la destination (base de référence des standards européens soit en moyenne destination Europe = jusqu’à 750€, destination hors Europe = jusqu’à 1500€) pour la prise en charge du titre de transport A/R au départ de Bordeaux. Cette aide n’est pas renouvelable.

Le soutien proposé par l’IdEx Bordeaux ne s’entend pas comme salaire principal. Il est accordé pour participer au surcoût engendré par le projet d’internationalisation du jeune chercheur dans le cadre de son projet de formation doctorale et de son projet professionnel, et peut ne pas couvrir l'intégralité de la durée de la mobilité.